combien coûte un conseiller en gestion de patrimoine

Combien coûte un conseiller en gestion de patrimoine

Conseils financiers indépendants & Capital management

 

Avant de savoir combien coûte un conseiller en gestion de patrimoine, il faut clarifier notre domaine d’activité devenu tristement « opaque ».

D’abord, il y a une ribambelle de « professionnels » du métier et de parfait imposteurs.

Nous n’évoquerons que les professionnels, avant de parler de coût.

Combien coûte un conseiller en gestion de patrimoine en France

Les professionnels : CIF et CGP

Les gestionnaires de patrimoines (CGP), avec pour la plupart des compétences métier reconnues, sont des professionnels du conseil financier.

Cependant, ils ne se conforment qu’aux règles du droit civil, notamment en matière de droit des contrats.

Ils ne sont ni immatriculés à l’ORIAS, ni titulaires de la certification AMF. En cas de problème, vous aurez affaire uniquement au juge civil.

Toutefois, soulignons à la fois la grande compétence de certains et le parasitisme professionnel de beaucoup, qui profitent souvent de la confusion de leur métier avec celui des Conseillers en investissements financiers.

En effet, d’un autre côté, coexistent les Conseillers en investissements financiers, régis par le Code monétaire et financier, avec des sanctions potentielles bien plus importantes.

Ils possèdent la certification AMF (on se demande bien ce qui empêche les CGP de l’obtenir…) et sont également tenus de s’enregistrer à l’ORIAS.

Enfin, je cesse de partager mes rancœurs professionnelles et aborde le cœur du sujet : combien coûte un conseiller en gestion de patrimoine.

 

Combien coûte un conseiller en gestion de patrimoine par an

Combien coûte un conseiller en gestion de patrimoine non CIF

La plupart des CGP et CIF sont des professionnels du conseil financier, avec des compétences métier reconnues.

Il y a deux coûts : celui des rétro-commissions et celui de la dépendance des CGP aux producteurs de placements.

En premier lieu, proposez-leur de les rétribuer aux résultats. Vous les ferez tomber de leur chaise.

En effet, ce n’est pas leur préférence. À plus de 90 %, ils sont rétribués par rétro-commission sur vos capitaux placés. Des droits d’entrées, des frais de gestion, une partie peut leur être dévolue.

En moyenne, c’est 8 % pour l’immobilier et 3,5 % pour des véhicules de type assurance vie. Ceci n’est que le coût évident.

Il existe un coût caché. Effectivement, dans 90 % des cas, votre CGP n’est pas indépendant et vous vend des placements qu’il a pour mission de vendre de par ses partenariats avec les producteurs de placements… Bons ou pas, il vous vendra les placements et prendra sa commission.

Ainsi, vous lirez des promesses creuses aussi fausses que celles-ci : « Pour rappel, à la différence d’une banque, qui propose souvent des produits maison ou des plateformes en ligne, un CGP (même s’il n’est pas “i” pour indépendant) choisit les fournisseurs avec qui il travaille et surtout, le plus important, il demeure 100 % impartial.« 

Au final, l’impartialité sera ci-dessus, toute relative et la trajectoire du placement n’a plus d’importance, vous êtes captifs.

Par ailleurs, dans de rares cas, vous aurez des CGP indépendants. Eux sont libres de vous proposer ce qu’ils trouvent être le meilleur pour vous.

Mais plutôt, le meilleur pour eux, car je vous rappelle qu’ils touchent une rétro-commission à la vente du placement. Nous revoici à la case départ.

Combien coûte un conseiller en gestion de patrimoine avec un agrément CIF (Orias)

Toutefois, nous n’avons pas encore parlé des Conseillers en investissements financiers.

De fait, ce sera le même problème. S’ils se rémunèrent en rétrocommissions, c’est moins favorable à votre patrimoine. De plus, s’il n’est pas indépendant, cela le sera encore moins. Nombre de CIF sont employés par des banques ou leur filiales ; aucune liberté ne leur est donnée, vos capitaux seront souvent limités.

Combien devraient couter un gestionnaire de patrimoine et un CIF

Ainsi, nous l’avons vu, CIF et CGP font apparemment le même métier sur certains papiers.

Cependant, il vous faudra distinguer s’ils sont plus ou moins dépendants et se paient en retro commissions (pour leur majorité).

  1. Donc, comme les charges et la fiscalité pèsent autant sur leurs épaules que les vôtres, vous ne trouverez pas de bon CIF pour un tarif horaire inférieur à 180€ ttc : ceci si vous lui donner une mission ponctuelle.
  2. Ensuite, un conseil régulier dans le temps sera tarifé différemment. Prenons l’exemple (le notre) d’un CIF indépendant payé au résultat ou sur un pourcentage du capital conseillé, que le client peut retirer à tout moment (nous n’encaissons pas vos fonds, ils sont chez votre courtier ou banque).

Il faudra compter : 

  • entre 0.8% et 1.5% annuels sur les fonds conseillés (mais il fait tout le travail RTO+fiscalité)
  • ou entre 20% et 30% sur résultat, vos gains (mais il fait tout le travail RTO+fiscalité)

Nos honoraires détaillés sont présentés ici.

Le dernier avantage de taille pour choisir un CIF indépendant c’est qu’il vous conseillera parmi un choix le plus large possibles des placements et titres.

 

1. Analysez Votre Situation Financière Compte excédent professionnels. Avant de prendre des mesures, évaluez l’état de votre trésorerie. Identifiez les périodes où votre entreprise génère plus de recettes qu’elle ne dépense. Cela peut être saisonnier ou lié à des événements spécifiques.

2. Prévoyez Vos Besoins Futurs Compte excédent professionnels
Anticipez vos besoins financiers à court, moyen et long terme. Prévoyez les investissements, les charges exceptionnelles, les impôts, etc. Ainsi, vous pourrez allouer judicieusement votre excédent de trésorerie. Compte excédent professionnels.

Les meilleures opportunités du moment

Entreprises : ma trésorerie bénéficie des meilleurs rendements

Particuliers : mon épargne et mon capital bénéficient de la création et de la conservation de valeur.

Pour tous vos placements nouveaux et existants

Conseiller financier indépendant (CIF+CGP+CJA)

Tous placements + Conseiller agréé Interactive Brokers CTO Entreprises-Particuliers

Frais sur résultats, Frais réduits, Aucun fond encaissé, aucune rétro-commission

2. Prévoyez Vos Besoins Futurs Compte excédent professionnels

Anticipez vos besoins financiers à court, moyen et long terme. Prévoyez les investissements, les charges exceptionnelles, les impôts, etc. Ainsi, vous pourrez allouer judicieusement votre excédent de trésorerie. Compte excédent professionnels.

1. Analysez Votre Situation Financière Compte excédent professionnels. Avant de prendre des mesures, évaluez l’état de votre trésorerie. Identifiez les périodes où votre entreprise génère plus de recettes qu’elle ne dépense. Cela peut être saisonnier ou lié à des événements spécifiques.